Le gilet jaune obligatoire dans les motos et scooters à partir de 2016

C’est fait, le gilet jaune entre en selle : un décret publié le 10 mai 2015 annonce l’obligation pour les conducteurs de moto et scooter de détenir un gilet haute visibilité, et de l’enfiler en cas d’arrêt sur le bas-côté. On connait le montant de l’amende.

Ce n’est pas une surprise pour ceux qui suivent l’actualité de la sécurité routière sur Motomag.com, mais le gilet jaune, ou gilet haute visibilité, deviendra obligatoire à moto et scooter à partir du 1er janvier 2016. Il s’agissait de la mesure n°14 parmi les 26 présentées par le ministre de l’Intérieur le 26 janvier 2015, et c’est l’une de celles qui a été rédigée le plus vite.

2-roues, 3-roues et quad
Le décret d’application a été publié au Journal Officiel le 10 mai, rapporte l’Agence France presse (AFP). Cet accessoire devra être à portée main de tout conducteur de : « véhicule à moteur à deux ou trois roues ou d’un quadricycle à moteur, non carrossé », précise le décret.

« Ces derniers devront en disposer sur eux ou dans un rangement de leur véhicule (filet, coffre…) et le porter lorsqu’ils descendent de leur véhicule à la suite d’un arrêt d’urgence, afin d’améliorer leur visibilité ».

11 et 135 euros d’amende
Les contrevenants encourront une amende de 11 euros en cas d’absence de gilet à bord, et de 135 euros s’ils ne le portent pas à la suite d’un arrêt d’urgence, lorsqu’ils deviennent piétons sur le bas-côté.

Équité
Le ministre de l’Intérieur veut démontrer qu’il traite avec équité les conducteurs : le gilet est déjà obligatoire pour les automobilistes. Il n’a pas tenu compte de la spécificité de la conduite d’un deux-roues : « le motard arrêté sur le bas-côté risque de se mettre en danger s’il doit descendre de son véhicule et soulever la selle pour saisir puis enfiler son gilet », craint Nathanaël Gagnaire, délégué général de la Fédération française des motards en colère (FFMC).

Pas d’obligation de port en conduisant
Nathanaël précise qu’il ne s’agit pas d’une obligation de porter un gilet en circulant : « la détention du gilet haute visibilité dans le véhicule n’est pas une évolution du brassard rétro-réfléchissant, qui est derrière nous ». Sans l’intervention de la FFMC, le port de ce brassard, idée née après le sinistre comité interministériel de sécurité routière du 11 mai 2011, serait sans doute obligatoire pour tout motard ou scootériste conduisant son véhicule, et son passager. On a donc échappé au pire.

La FFMC demeure opposée à toute obligation, mais se range donc derrière l’idée d’une équité de traitement entre tous types de véhicules. « En fait, ce n’est pas une mesure de sécurité routière dans le sens où la proportion de blessés chez les conducteurs de 2-roues qui se font accrocher alors qu’ils sont en panne sur le bord de la route, par rapport à l’ensemble des blessés à moto, est extrêmement faible », conclut Nathanaël Gagnaire.

 

Article de Nicolas Grumel ; Motomag – 11/05/2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *