Nouvelles interdictions au 1er juillet 2015

Ce  1er juillet sera synonyme de nouvelles interdictions, utiles cette fois-ci.

 

A partir du 1er juillet les nouvelles restrictions sont  :

interdit d’utiliser des écouteurs ( kit mains libre etc ),

passage à 0,2 g/litre d’alcool dans le sang pour les conducteurs en permis probatoire.

Pour les automobilistes :

interdiction de fumer à bord du véhicule avec un enfant mineur à bord. ( 68 € d’amende )

Interdiction de manger au Volant ( 75 € d’amende )

Ecouter de la musique trop fort (empêchant d’entendre la circulation) ( 75 € d’amende )

Se maquiller même à l’arrêt dans les bouchons ( 75 € d’amende )

Regarder un écran non destiné à l’aide à la conduite (150 € d’amende / 3 Points )

3 réflexions sur “Nouvelles interdictions au 1er juillet 2015

  • 11 octobre 2015 à 19 h 43 min
    Permalien

    Bonjour,
    réaction et questions quelques peu tardives par rapport à la date de publication de cet article :
    – Interdiction d’utiliser des écouteurs ? Moi qui ai passé le permis moto il y a un an, je m’interroge sur la façon dont les auto-écoles arriveront à se passer de l’oreillette radio permettant à l’instructeur de transmettre, depuis la voiture suiveuse, ses instructions à son élève en moto, y compris le jour de l’examen de circulation… Quelle solution technique notre bon Gouvernement a imaginé pour elles ? Je suis surpris que cette loi soit passée. J’ai toujours entendu dire que deux oreillettes intra utilisées simultanément était certes interdit (ce que je peux parfaitement comprendre), mais qu’une seule oreille soit équipée d’un écouteur ou autre dispositif était autorisé.
    – Qu’est-ce qu’un « écran non destiné à l’aide à la conduite », précisément ? Est-ce qu’un GPS répond à cette définition ? Est-ce qu’une tablette tactile avec GPS, installée dans un sac réservoir, est désormais interdit ?
    Si toutefois vous pouviez m’apporter des précisions, je vous en remercie par avance.

    Répondre
  • 11 octobre 2015 à 20 h 35 min
    Permalien

    Bonjour

    Effectivement, le sujet des oreillettes est un peu spécifique, certaine personnes ayant débattues cette loi ne connaissaient même pas l’existence des kits intercom en moto.

    Les oreillettes sont donc interdites, mais les kit intercom reste autorisé, les oreillettes des autos-école sont certainement considérée en tant qu’intercom, sans ça le passage du permis risque de devenir périlleux.

    Pour ce qui est des écrans non destiné à l’aide à la conduite, ce n’à fait que d’appuyer et renforcer une réglementation qui existait déjà en partie, pour les usagers de la route regardant leur téléphone, ou regardant un film en roulant

    Répondre
    • 18 octobre 2015 à 22 h 18 min
      Permalien

      Merci pour la réponse.
      Néanmoins, il serait utile que la loi soit plus précise que ça, afin que personne ne joue sur les mots et connaisse les « définitions » exactes : est-ce qu’un GPS moto est désormais interdit ? Est-ce qu’un GPS relève du qualificatif « instrument non destiné à l’aide à la conduite » ? J’ai comme un (gros) doute. Moi qui ai au moins utilisé une fois ma tablette 10″ (achetée entre autre dans ce but, et pour une meilleure visibilité/lecture) pour son GPS, dans une sacoche de réservoir, je ne le pourrai donc plus ? Là encore la motivation, l’explication quant à la parution de cette loi sont ambigües, car quelle différence entre un GPS ou une tablette et tout simplement une carte papier ou tout autre itinéraire écrit placés dans ladite même sacoche de réservoir, qui seraient tout autant « consultés en roulant »… ?
      C’est comme interdire le téléphone au volant pour certaines raisons, mais pas la cibie… J’ai vraiment du mal à comprendre. Nos chers politiques devraient pourtant savoir que si une loi n’est pas comprise, ou si elle n’est pas uniformément appliquée, qu’il y a des exceptions, des passe-droits,… elle ne sera pas acceptée.
      Entre nous, tout le monde n’a pas les moyens d’acheter le casque Skully avec HUD du GPS, caméra arrière, téléphone en BT et tout le toutim’ (surtout qu’en plus nous sommes censés changer de casque tous les 4 ou 5 ans, même sans qu’il ait subit le moindre choc…). Si on est capable de nous pondre de telles lois (certes sécuritaires, mais anti-technologies), je doute que ce casque soit un jour commercialisé en France…

      Répondre

Répondre à FFMC21 Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.