Les Assises de la FFMC

Les Assises 2018, c’est fini !

Poursuivant les travaux entamés aux précédentes Assises et menés tout au long de l’année lors des conseils de région de printemps, d’automne et aux JTI (Journées de travail et d’information), l’Assemblée Générale de la FFMC a commencé à définir son avenir, en l’inscrivant dans le monde actuel, avec ses évolutions technologiques et environnementales.

Même s’il est compliqué de s’imaginer ne plus utiliser de véhicule thermique, il est essentiel de comprendre que le monde, la société évolue autour de nous et nous ne pouvons le nier. Nous ne pouvons vivre dans le passé et rester sur le présent, nous devons anticiper et préparer ce que sera la moto, le motard dans les années à venir.

Et cela, les représentants des 69 antennes présents lors de ces trois jours de travail l’ont bien compris en votant la résolution suivante, qui s’inscrira dans l’objet de la FFMC lors de la prochaine AGE :

« Soucieuse de la problématique environnementale, consciente de la nécessité d’une transition énergétique afin de préserver les générations futures, et attachée à la liberté de choix des modes de transport, la FFMC prend en compte les nouvelles technologies et les questions de mobilité tout en préservant la prédominance de l’humain, sa liberté et son indépendance. Pour ce faire, la FFMC favorise les échanges et actions avec les acteurs du monde de la moto, les utilisateurs de 2 et 3 RM ainsi que tous les représentants des autres usagers de la route. »

Et suite aux débats d’actualité, sur la sécurité rentière menée par le gouvernement en place, les militants ont souhaité mettre au vote le fait que seule, la FFMC ne pourra parvenir à stopper ce gouvernement, ce 1er ministre en place. En cela elle reconnaît également que ce sont de nombreux acquis sociaux et de libertés individuelles qui sont en danger avec Edouard Philippe.

La convergence des luttes a ainsi été décidée, mais détachée des partis politiques et en gardant notre indépendance et le choix de suivre, soutenir des combats qui respectent les valeurs essentielles de notre Fédération, en place depuis plus de 38 ans maintenant.

Ces Assises ont eu une saveur particulière, avec les départs de Pierre-Henri Marchand, au BN depuis 3 ans après une année en tant que mandataire, et de France WOLF, co-coordinatrice et au bureau national depuis 12 années, soit 4 mandats. Elle laisse son empreinte sur notre « Fédé » et l’assemblée lui a rendu un bel hommage, en lui souhaitant une bonne route au guidon de sa Ducati… tout en restant sur les routes de la FFMC !

V+++

Rédigé par le Bureau national de la FFMC

Le Bureau National en place :

Francis, Richard, Céline, Michel, Christelle, Fabien et Frédy. 2 mandats restent vacants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *