Interdiction des écouteurs pour les conducteurs dès le 1er juillet

Le ministre de l’Intérieur a annoncé, le 3 avril, que l’interdiction des écouteurs pour les conducteurs entrerait en vigueur le 1er juillet 2015. D’autres mesures annoncées le 26 janvier dernier seront également appliquées.

En déplacement sur une barrière de péage de Seine-et-Marne, le 3 avril à la veille des migrations routières du week-end pascal, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé que l’interdiction des écouteurs pour les conducteurs d’automobiles, camions mais aussi de motos et scooters, entrerait en application le 1er juillet 2015.

26 mesures de sécurité routière
Cette mesure faisait partie des 26 présentées le 26 janvier par Bernard Cazeneuve pour améliorer la sécurité routière« L’usage massif du téléphone au volant depuis quelques années a une incidence sur la conduite et provoque des accidents en nombre, et nous allons faire preuve de fermeté afin de responsabiliser les conducteurs », a averti Bernard Cazeneuve.

Le gouvernement entend, à partir du 1er juillet, interdire tous les systèmes de téléphonie requérant une manipulation du téléphone portable ainsi que les oreillettes Bluetooth, « qui limitent l’attention mais aussi l’audition du conducteur ».

200 € d’amende
Aujourd’hui, l’usage du téléphone tenu en main est sanctionné d’une contravention de 4e classe, soit 135 euros d’amende et un retrait de trois points du permis de conduire. Ce qui inclut l’interdiction de téléphoner, mais aussi d’envoyer un SMS ou un mail.

Cela excluait l’usage d’oreillettes et autres écouteurs. Fini la tolérance à partir du 1er juillet, donc. La nature et le montant de la sanction sont encore à l’étude. Le ministère envisagerait une amende de 200 euros assortie d’un retrait de 3 points de permis, d’après le quotidien Le Parisien (édition du 4 avril).

Pour connaître les outils de téléphonie qui seront encore acceptés, cliquer ici. Il ne reste plus beaucoup de solutions pour les motocyclistes… Les dispositifs de communication moto survivront-ils à cette nouvelle interdiction ?

La question reste posée. La mesure n°22 (sur 26) du ministère de l’Intérieur recommande d’interdire tous les dispositifs insérés dans le conduit auditif et susceptibles de perturber l’audition du conducteur. Dans l’absolu, cela pourrait même comprendre les bouchons d’oreilles…

Notons, tout de même, que les motards sont les premières victimes des automobilistes au téléphone ou envoyant des SMS, avec les conséquences que cela peut avoir sur leur inattention ou des changements brusques de direction. Ils ont donc, a priori, tout à gagner de cette interdiction. Si elle est réellement appliquée sur le terrain…

Problème : quels moyens de contrôle ?
Car cette mesure ne pourrait avoir un effet que si les effectifs de police et gendarmerie étaient suffisamment nombreux pour traquer les « textoteurs ». Or, le ministre n’a pas annoncé d’augmentation d’effectif, et ne remet pas en cause le recours de plus en plus important aux sanctions automatiques. Ce n’est pas un radar qui pourra détecter la présence d’une oreillette…

0,2 gr/l pour les novices
Autre règlement qui entrera en vigueur le 1er juillet, le taux légal d’alcoolémie passera à 0,2 gr d’alcool par litre de sang pour les conducteurs en permis probatoire. Cette mesure vise les jeunes de 18 à 24 ans, population très touchée par les accidents de la route.

Le PV de stationnement gênant passera de 35 à 135 € pour les véhicules garés sur les passages-piétons, trottoirs et pistes cyclables ; une nouvelle interdiction devrait apparaître après le 30 juin, celle de se garer 5 mètres avant un passage-piéton. Ce, afin de réduire le risque d’accidents de cyclistes, en forte augmentation ces dernières années.

80 km/h : test confirmé
Quant aux 80 km/h sur les routes départementales, le ministre a confirmé la réalisation d’un essai, à partir de cet été et pendant deux ans, sur trois à cinq tronçons de route à double sens identifiés comme particulièrement accidentogènes. Traduisons qu’il n’y a pas d’urgence, selon le ministère, à mettre cette mesure en œuvre…

Bons chiffres en mars
Bernard Cazeneuve a fait ces annonces dans un contexte plutôt clément […]

 

Plus d’information sur le site de motomag

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *